Hydrocarbures: La CDTN exige du gouvernement l’annulation de l’augmentation « injustifiée » du prix du gasoil

Le dimanche 31 juillet dans un communiqué officiel, le ministre du commerce Alkache Alhada annonçait la décision du gouvernement d’augmenter le prix du gasoil de 130 francs soit environ 24 %. La décision entrée en vigueur le lundi 1er aout n’a pas été du gout des nigériens. La Confédération démocratique des travailleurs du Niger (CDTN) demande « l’annulation pure et simple de cette augmentation injustifiée et inopportune ».

(Les Échos du Niger 3 août)Passée de 538 à 668 francs, l’augmentation du prix du gasoil provoque une fronde sociale. La CDTN a donné de la voie  ce mardi 2 aout à travers un communiqué de presse dans lequel la faitière des travailleur a de prime fustigé la procédure de prise de ladite décision qui était « unilatérale » occultant le cadre de concertation en la matière. Pour la CDTN, cette décision « vient fragiliser le développement d’un secteur déjà en proie à de multiple    difficultés et qui ne manquerait pas d’impacter négativement les coûts des denrées alimentaires qui connaissent de plus en plus une hausse vertigineuse ». 

Dans ses récriminions, la CDTN qui a déploré par la stagnation du salaire des travaux depuis une décennie et a  exigé que la décision de majoration du coût du gasoil soit rapportée. A cet effet, elle a exigé du gouvernement, « l’annulation pure et simple de cette augmentation injustifiée et inopportune en cette période hivernale ; demande  au gouvernement la convocation immédiate du cadre de concertation en la matière en vue d’entamer des discussions sincères et durables » et a interpellé les autorités sur la précarité qui menace les ménages sur tous le plans notamment les besoins indispensables que sont les vivres, l’eau, l’électricité, le loyer etc.

Les industries laitières décident d’augmenter leur prix…

24 heures seulement après l’augmentation du gasoil des produits alimentaires de grande consommation ont connu une hausse comme on peut s’y attendre. Dans une lettre ouverte référé Lab/M08/22N en date du 2 août, le géant de la laiterie la Société Laban Niger SA a annoncé à ses clients une augmentation du prix du sachet de lait yaourt qui passe ainsi de 100 à 125 francs. La société justifie cette augmentation par « l’augmentation continue des prix des matière première au niveau national et international » souligne Laban qui indique dans le même temps que cette augmentation concerne toutes les sociétés de la filière laitière. En effet, par le même canal, et à la même date, la société Entreprise Nigérienne des Produits Laitiers (ENIPOL) a annoncé l’augmentation du prix de son produit phare, Toukounouss dont  le sache passe également à 125 francs à compter du jeudi 4 aout.

Youssouf Sériba

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :