Collectivités : 11 volontaires de développement pour appuyer l’administration décentralisée

(Les Échos du Niger 11 juilket) Le vendredi 8 Juillet 2022, a eu lieu à Niamey, une signature de convention de partenariat pour la mobilisation de onze jeunes diplômés volontaires de développement au profit de onze communes. C’était entre le directeur général de l’Agence Nigérienne de Volontariat pour le Développement (ANVD), Hassane Hamidine et le coordonnateur du Projet d’Appui à la Modernisation de l’Etat pour un Service de Qualité (AMESQ), Aboubacar Issoufou en présence du Secrétaire général du Ministère de l’Aménagement du Territoire et du Développement Communautaire, Abdou Bacharou Souleymane et du Chargé de mission Gouvernance-Justice de l’Agence Française de Développement (AFD), Guillaume Reisacher. Le recrutement et la mobilisation de 166 Relais Communautaires de Développement (RCD) mobilisateurs auprès de leurs communautés d’Abala et de Goudoumaria est également prévu. Pour se faire, l’AMESQ s’est appuyé sur l’ANVD qui a à charge, le recrutement, la formation et l’encadrement des volontaires, la promotion et la valorisation du volontariat, le développement de la coopération et du partenariat avec les organismes publics, nationaux ou étrangers. Selon Abdou Bacharou Souleymane, Secrétaire général du Ministère de l’Aménagement du Territoire et du Développement Communautaire, « fruit de la coopération entre le Niger et la France, le Projet d’Appui à la Modernisation de l’Etat pour un Service de Qualité, a pour objectif entre autres de renforcer l’Etat déconcentré pour lui permettre d’exercer un meilleur pilotage des politiques publiques, de renforcer la gouvernance locale par la conception et la mise en œuvre d’un Programme National de Services Publics Ambulants et d’appuyer la modernisation des institutions publiques en soutien à la Politique Nationale de Modernisation de l’Etat (PNME) ». Subventionné par l’AFD à hauteur de 3,3 milliards de FCFA, ce programme vient en appui au Ministère de l’Intérieur dans sa politique de déconcentration qui se traduit dans a mise en place de blocs administratifs pour accueillir les préfectures et les services déconcentrés des régions de Tillabéri, Diffa et Tahoua et participe de la modernisation de l’Etat. C’est ce qu’a décrit Guillaume Reisacher qui a détaillé la procédure de l’AFD pour y arriver. Ainsi, les volontaires qui seront employés sur ce programme devront en faciliter le succès. « Ils vont servir de lien pour appuyer l’ensemble des communes choisies et des services techniques déconcentrés pour la bonne utilisation de ces outils» a renseigné Abdou Bacharou Souleymane et le Chargé de mission Gouvernance-Justice.

Oslo Chester WANOU

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :