Santé : Prise en Charge de 260 enfants atteints par la drépanocytose à l’hôpital de district de Madarounfa

La drépanocytose touche plus de 50 millions de personnes dans le monde, et au Niger le ministère de la Santé évaluait en 2018 son taux de prévalence à 23,2 % dans le pays. Pour enrayer ce fléau Médecins Sans frontières en partenariat avec le ministère de la Santé du Niger prend en charge plus de 260 enfants atteints par la drépanocytose à l’hôpital de district de Madarounfa, dans la région de Maradi.

Selon le ministre de la Santé publique «  le Niger fait partie des pays où la drépanocytose constitue un problème majeur de santé publique. Et afin de faciliter l’accès aux soins des patients souffrants de cette maladie, les autorités sanitaires ont créé une structure dédiée, le Centre National de Référence de la Drépanocytose ».

La maladie se caractérise principalement par une anomalie de l’hémoglobine, une protéine contenue dans les globules rouges du sang qui permet de transporter de l’oxygène vers les organes du corps. Elle se développe dès le plus jeune âge, avec de graves conséquences sur la santé et la survie des enfants touchés qui ont généralement une anémie se traduisant par une fatigabilité, des vertiges, des essoufflements, une sensibilité accrue aux infections, et des crises douloureuses causées par une mauvaise circulation sanguine et par le manque d’oxygénation des tissus (surtout les os). Dans les formes les plus sévères ces crises sont très fréquentes, intenses et atteignent des organes vitaux – on les appelle des crises vaso-occlusives.

Dans la région de Maradi, à Madarounfa, Médecins Sans Frontières, en partenariat avec les autorités sanitaires, est mobilisé contre la drépanocytose à travers la mise en place d’un service pédiatrique dédié au suivi de cette pathologie, avec un personnel formé et qualifié, à l’hôpital de district. MSF a disponibilisé des moyens de diagnostic et de traitement pour soulager les enfants et essayer de limiter les conséquences de cette maladie, comme les crises vaso-occlusives.

Consultation d’enfants souffrant du drépanocytose au district de MADAROUNFA -Les Échos du Niger

La prise en charge gratuite de la drépanocytose dans cette localité concerne les enfants de zéro à cinq ans, toutefois, souligne Souleymane Ousmane, Médecin Responsable du service pédiatrique et pathologique à l’hôpital du district, « une fois que l´enfant a été inclus dans le programme, il continuera de bénéficier du suivi jusqu’à l´âge de 15 ans ».  En ce qui concerne le traitement curatif, poursuit Souleymane Ousmane, « les patients qui présentent des complications très sévères, sont traités à base de l’hydroxyurée, un traitement spécifique qu’on a commencé récemment. Il permet de prévenir la survenue de CVO, des crises sévères et d’autres complications de la drépanocytose » Il confirme que ce traitement a déjà fait ses preuves dans de nombreux pays depuis une vingtaine d’années mais reste difficilement accessible dans les pays à ressources limitées comme le Niger.

Les patients souffrants de la drépanocytose doivent suivre des mesures spécifiques de prévention des crises et un traitement médical chronique et adapté. Ceux présentant des épisodes fréquents d’anémie profonde peuvent avoir besoin de transfusions sanguines itératives. Sans traitement, on estime que la moitié des enfants atteints de drépanocytose meurt avant d’atteindre leurs cinq ans. A Madarounfa, un traitement par l’hydroxyurée est depuis récemment fourni aux enfants drépanocytaires les plus à risque de complications liées aux crises vaso-occlusives. C’est un médicament qui a déjà fait ses preuves depuis des années pour la prévention et l’atténuation des crises vaso-occlusives dans de nombreux pays.

Ismael Bagoudou

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :