Hadj 2022: des inquiétudes sur le transport des pèlerins nigériens

De forts doutes planent sur la participation effective de tous les pèlerins nigériens candidats au hadj 2022. Si le premier vol n’a été effectif que le 24 juin , avec beaucoup de retard, un nombre important de pèlerin ne savent encore à quel saint se vouer. Alors que sept cent vingt-quatre (724) sont toujours en attente de visa, la capacité des vols à convoyer la totalité des candidats inquiète, sachant que les frontières aériennes de la Médine seront fermées au plus tard le 06 Juillet 2022. Déjà, des candidats au Hadj manifestent et crient haro sur le gouvernement et le comité d’organisation.

(Les Échos du Niger 30 juin)À quelques jours de la fermeture des frontières aériennes saoudiennes, sept cent vingt-quatre (724) pèlerins nigériens attendent toujours leur visa tandis que les autres l’ayant obtenu attendent toujours de regagner la Mecque. Pour cause, la programmation des vols a connu un retard de 24H et les premiers pèlerins ne se sont envolés que le 24 juin 2022. Sur les 12 vols charters prévus, 3 seulement ont été effectif à ce jour avec environ cinq cent (500) pèlerins par vol. Considérant cette moyenne par vol, depuis le 24, soit environ mille cinq cents (1500) pèlerins convoyés à ce jour. Considérant que les frontières aériennes, selon les propos du ministre de l’élevage, seront fermées au plus tard le 06 juillet, soit dans une semaine. Certes, lors de la conférence de presse qu’il a donné à cet effet, Tidjani Idrissa Adoulkadri, ministre de l’élevage et porte parole du gouvernement a rassuré que tous les pèlerins fouleront le sol saoudien. Mais toujours est-il qu’au vu de la réalité sur le terrain, tous demeurent inquiets à commencer par les pèlerins qui crient déjà Haro sur le gouvernement et le Haut-Commissariat à l’organisation du Hadj et du Oumra. Des mouvements d’humeur sur la primature ont été mêmes enregistrés. C’est d’emblée un fiasco qui s’annonce car, si à une semaine de la fermeture des frontières, des candidats, près du millier, attendent toujours leur visa, vu le temps qu’ont pris déjà les préparatifs et les éventuelles difficultés techniques qui pourraient survenir, on est en droit de prendre de la réserve quant-à la chance que tous les pèlerins voient leur rêve se réaliser. Pour l’heure, on continue par se contenter des effets d’annonces, avec le ministre porte-parole du gouvernement. Il s’agit notamment de l’arrivée incessante d’un avion pour convoyer 319 pèlerins et qui devra poursuivre la rotation. Un deuxième vol d’une capacité de cinq cent soixante (560) places est également attendu. Cela devrait permettre de convoyer la totalité des pèlerins au lieu Saint de l’Islam selon le ministre, sceptique. « La totalité de nos pèlerins seront sur le territoire saoudien avant la fermeture des Aéroports qui est prévue pour le 3 juillet, en ce qui concerne Médine et le 6 juillet en ce qui concerne Djeddah », a-t-il rassuré. Mais le délai de la fermeture des frontières étant proche, la crainte persiste au sujet de la probabilité que les vols annoncés décollent effectivement dans le temps et s’ils permettront suivant cette programmation de réellement atteindre les objectifs. La simulation sur l’annonce du ministre de l’élevage porte parole, laisse voir 880 pèlerins succeptibles d’être convoyé. Mais quand on suppose un voyage par jour, à compter de demain 1er juillet, le nombre de pèlerin en attente, près de 6000 n’ont véritablement pas encore la chance d’être de la partie. Le COHO et le gouvernement ont donc du pain  »sous la planche » et  »wait and see  ».

Oslo Chester WANOU

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :