Énergie : le Niger s’associe à deux autres pays pour un projet de gazoduc transsaharien

(Les Échos du Niger 24 juin)Le ministre nigérian de l’Énergie et des Mines, Mohamed Arkab, a annoncé ce 23 juin, que son pays, le Nigéria, s’était associé avec l’Algérie et le Niger pour mettre en œuvre dans les plus brefs délais un projet de gazoduc transsaharien. Cette déclaration a été confirmée par le ministre algérien en charge des énergies qui a précisé qu’une rencontre avec le ministre nigérien des Ressources pétrolières, Timipre Sylva et le ministre de l’Énergie, Mahamane Sani Mahamadou, avait permis de conclure un accord trilatéral pour débuter les études techniques concernant la réalisation de ce gazoduc. L’infrastructure sera destinée principalement à l’approvisionnement du marché européen. Ce marché connaît non seulement une forte croissance de la demande en gaz, mais est aussi engagé dans une politique de diversification de ses fournisseurs avec les tensions créées par la guerre en Ukraine. Une fois construit, le gazoduc devrait permettre d’acheminer le gaz du Nigeria vers l’Europe en passant par le Niger et l’Algérie. Le projet de construction d’une telle infrastructure n’est pas nouveau. En 2002 déjà, la compagnie pétrolière algérienne Sonatrach avait conclu un accord avec son homologue nigérian pour la construction d’un gazoduc reliant les deux pays. Le coût du projet avait alors été estimé à 13 milliards de dollars. Le gazoduc transsaharien devrait servir à transporter 30 milliards de mètres cubes de gaz naturel chaque année.

Mawlolo Ahlijah

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :